visuel2
FLASH INFOS :
SUIVEZ - NOUS EN DIRECT SUR     
    
 

Cinquantenaire de l’indépendance du Bénin à Porto-Novo

La lutte contre le VIH Sida était au rendez-vous

Au nombre des activités de réjouissance auxquelles la population de Porto-Novo a eu droit au cours la célébration officielle du 50ème anniversaire d’indépendance du Bénin, se trouve celle de la sensibilisation sur la pandémie du siècle qu’est le Sida. C’est une initiative du Programme d’Appui à la lutte contre le VIH/SIDA et la Banque Africaine de Développement (PALS/BAD) pour accompagner le comité communal de lutte contre le Sida (CCLS) de Porto-Novo qui s’est associé à l’ONG Autre-Vie.

Porto-Novo, ville honorée pour abriter les manifestations officielles du cinquantenaire, a également accueilli d’autres activités à vocation sanitaire pour bouter hors des humains le mal du siècle. A cet effet, les différentes structures sollicitées se sont impliquées pour l’organisation de la campagne d’information et de communication pour la prévention du VIH/Sida suivie du dépistage avancé de cette maladie. Au nombre des activités menées, on peut citer des carnavals à travers les 05 arrondissements de la ville avec des tee-shirts portant des messages comme « Le Sida : tu peux l’éviter, protèges-toi et protège les autres ». C’est ainsi qu’à l’issu de la campagne, plus de 2000 personnes ont subi le dépistage avancé du VIH/Sida grâce aux labo-mobiles de dépistage installés à cet effet. Par ailleurs, la ville a été drapée de banderoles aux messages de sensibilisation comme pour éveiller les consciences des citoyens sur l’existence du mal et les voies d’infection. On pouvait bien lire  « 50 ans d’Indépendance du Bénin: Oui ! Mais le VIH/SIDA : Non !». Dans les quartiers, des relais communautaires ont initié des séances de projections de films pour communiquer sur les risques de contamination que les citoyens courent tous les jours. Aussi, des plaques ont-elles été implantées dans tous les arrondissements et des affiches au niveau des grandes artères de la ville pour une mobilisation permanente des populations. C’est dire que les organisateurs et les populations se sont véritablement donné la main pour bouter le Sida hors de Porto-Novo et du Bénin tout entier. Tel est d’ailleurs le credo de Madame Valentine Kiki Médégan, coordonnatrice de PALS/BAD et Romuald DJIVOESSOUN, président de l’ONG Autre-Vie qui ont dédié toute leur existence à la réussite de cette campagne.

L’ONG AUTRE- VIE : UN PARTENAIRE STRATEGIQUE DE LA LUTTE CONTRE LE VIH/ SIDA A PORTO-NOVO

Sensibiliser les populations sur la pandémie du Sida et leur faire connaitre gratuitement leur statut sérologique. Les acteurs de l’ONG Autre-Vie s’y croyaient fortement. Et c’est ce à quoi ils se sont attelés pendant les cinq jours qui ont précédé l’anniversaire des 50 années d’indépendance du Bénin. Avec à ses côtés le personnel de l’ONG Autre-Vie et les acteurs du système sanitaire dont la coordonnatrice de Pals/Bad, le directeur exécutif Romuald DJIVOESSOUN, a tenu à témoigner à travers cette manifestation, le véritable engagement de l’ONG Autre-vie à lutter avec acharnement aux cotés des pouvoirs publics et des communes contre ce mal et toutes ses conséquences fâcheuses sur le développement socio économique et culturel de  la nation. L’Autre Autre-Vie compte tenir compagnie à toute activité de lutte contre le Sida afin de contribuer au développement socioéconomique et culturel du Bénin.

Germin  DJIMIDO et  Erick J. AKUE Cellule de Communication Autre-Vie

by genetic
Aller à la barre d’outils