visuel2
FLASH INFOS :
SUIVEZ - NOUS EN DIRECT SUR     
    
 

Eradication de la violence faite aux filles et aux femmes dans la commune des Aguégués

Les populations suffisamment aguerries pour combattre le fléau

« Viols, mariages forcés, injures, bastonnades, coups et blessures volontaires, lévirats, et exploitations à des fins sexuels ». Ce sont là quelques maux qui caractérisent la souffrance quotidienne des filles et des femmes de la commune des Aguégués. Une campagne de sensibilisation des populations sur ces maux qui freinent l’émancipation de la gente féminine et le développement à la base, a été organisée par l’ONG Autre Vie en vue d’un changement de comportements à l’égard de la femme.

Fidèle à son engagement d’œuvrer pour l’épanouissement des femmes, socle d’un développement durable, l’ONG Autre Vie s’est rendue dans la commune des Aguégués pour prévenir et sensibiliser les populations des sanctions prises à l’égard des auteurs des cas de violences faites aux femmes. Grâce à un support audiovisuel dans lequel les victimes ont narré les faits de violences subies, les populations ont pu s’imprégner de l’importance de ladite sensibilisation. Démarrée le 15 janvier 2010, la  séance de sensibilisation a eu pour cadre la salle de conférence de l’arrondissement de Houédomé et a réunit les acteurs de cette lutte dans la commune des Aguégués dont les animateurs de l’ONG Autre-Vie et Care Internationale à travers le projet Empower.

Faut-il encore le rappeler le projet Empower est une initiative présidentielle Américaine pour la justice et l’autonomisation de la femme, entièrement financée par le peuple Américain à travers l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID). Il vise à réduire les violences basées sur le genre (VBG) dans les 77 communes du Bénin. Il a pour objectif, de renforcer la reconnaissance et l’acceptation des droits de la femme et surtout d’accroître l’utilisation des services de prise en charge par les victimes et survivantes de la violence. Il est mis en œuvre par CARE International en partenariat avec le ministère de la famille et de la solidarité nationale, des ONG et réseaux. Pour le directeur exécutif de Autre Vie Romuald Djivoéssoun, l’objet de la présente séance dans les Aguégués est de créer un cadre d’échange et de communication entre les populations de cette commune sur la problématique des violences basées sur le genre. Cette sortie vient à point nommé car elle vise à améliorer la connaissance des lois anti-VBG et à faire prendre conscience aux populations du département de l’Ouémé en général et celles de la commune des Aguégués en particulier. « En effet, malgré les actions menées dans le cadre de la mise en œuvre du projet Empower, force est de constater que les femmes et les filles continuent de faire l’objet de violences. D’autres continuent de subir les pesanteurs socio culturelles qui les obligent au silence dans la commune des Aguégués », avait martelé le directeur de Autre Vie. Après le tour des populations, le Directeur a eu une rencontre avec les formateurs communaux et mobilisateurs communautaires élargie aux chefs de village, chef d’arrondissement, chef brigade et au chef du centre de promotion sociale pour la relance des actions de Empower dans les Aguégués, afin de les amener à mobiliser la communauté pour la lutte contre les VBG et leur éradication. Visiblement, les uns et les autres se sont engagés à appliquer et à respecter les textes et lois  anti-VBG pour l’éradication totale du phénomène dans la commune des Aguégués. Il faut signaler que les autres communes d’Avrankou, Akpro-Misssérété, Bonou, Dangbo, Adjohoun, Sèmé-Podji,  Porto-Novo et d’Adjarra dans le département de l’Ouémé, ont bénéficié de cette séance de sensibilisation sur la lutte contre la violence faite à la gente féminine.

by genetic
Aller à la barre d’outils